Coordonnées

38, rue de l'église 54220 MALZÉVILLE guillaume@l-a-b.fr

Archives du blog

lundi 26 mars 2007

Vehiculo longo



On se fait toujours une représentation idylique du voyage sur nationale. On s’imagine rouler à allure de sénateur, traverser les petits villages, s’arrêter manger un bout de saucisson sous l’ombre d’un arbre. On s’imagine que sur nationale, on se détache de la “frénésie” de l’autoroute, qu’on roule “différent” et que le voyage fait déjà parti des vacances. Ce genre de chose...
Mon cul : la nationale c’est une succession de camions, un ciel bas et blanc d’ou tombe invariablement et sur toute la longueur du trajet un crachin qui souille la route. Ça la couvre juste de la bonne quantité d’eau sale pour que les grosses roues des camions puissent nous l’envoyer sur le pare-brise. La chanson de Trenet en prends un coup. Les vendeurs de meuble ont remplacé les oliviers. Rond point - pub - zones industrielles - pub - hangars ou on y vends des pneus, des chaussures, des voitures d’occasion, des meubles. Un centres de contrôle technique.
Ça a l’avantage de nous faire voyager. Ainsi, entre Nancy et Rennes, j’ai côtoyé un tchèque, un portugais, un allemand, un roumain, un espagnol et quelques résidents de la banlieue parisienne.